Consignes de vote pour le second tour des législatives

 

logo parti nicois-partit nissart"Pour le deuxième tour des législatives, le Parti Niçois donne les consignes suivantes :"

"Pour la 1ere circonscription opposant Eric Ciotti et Caroline Rverso-Meinietti, nous appelons à voter blanc comme au premier tour."

"Pour les autres circonscriptions du Pays Niçois, où les candidats FN et assimilés se sont qualifiés au second tour : Pas une voix de plus ne doit aller aux candidats du parti ultra-jacobin et en particulier pour MM Vardon et Bettati !"

"Depuis bientôt quinze ans maintenant je dénonce (tout d’abord aux côtés du regretté Alain Roullier-Laurens)  l’imposture Vardon et de sa clique identitaire concernant sa honteuse instrumentalisation, détournement et manipulation de notre culture à des fins idéologiques et par pure ambition personnelle : aujourd’hui le masque de la « nissartitude » est tombé pour révéler celui de l’ultra-jacobinisme ; pourtant la nocivité de cet individu est-elle, qu’en ayant sali nos symboles et nos héros, cela est préjudiciable encore aujourd’hui à l’image de l’identité niçoise et des niçois."

"Personnellement, je ne peux que souhaiter, dimanche prochain, une défaite des ex-identitaires (sont-ils véritablement « ex » ?), des candidats du FN considérant notre culture comme du « communautarisme » et d’Olivier Bettati qui par pure ambition personnelle a rejoint le FN (en attendant de changer encore de bord si cela peut l’avantager ?). Chacun est libre de voter blanc, de s'abstenir ou même de voter pour un candidat quelque soit sa couleur politique afin de faire barrage au FN; l'important est de faire perdre Vardon, Bettati et leurs alliés."

"Je tiens à féliciter les différents candidats régionalistes/autonomistes/indépendantistes, même si certains ne se sont pas qualifiés pour le deuxième tour,  ils s’implantent désormais dans le paysage politique."

"Je félicite également et plus particulièrement ces candidats ayant atteint le second tour en Polynésie, en Kanakie, en Martinique, en Guyane, en Alsace et en Corse. Je leur souhaite bonne chance pour dimanche."

 

Julien LLINARES, président du Parti Niçois

Législatives 2017 : consigne de vote du Parti Niçois

logo parti nicois-partit nissart

Pour ces élections législatives, le Parti Niçois appel à voter blanc.

En effet, pour les partis parisiens ratant la marche de l'Elysée ou même celle du second tour, les législatives françaises ne sont rien de plus qu’une « revanche » à prendre. Que ce soit les députés sortants ou les candidats rêvant de prendre leurs places, les programmes et discours sont exactement les mêmes puisque toutes ces personnes sortent du même moule jacobin. Les préoccupations locales ne passant qu’au second plan

Quant aux « petits candidats » beaucoup sont issues malheureusement de ce même moule, quand nous n’avons pas droit carrément à des candidatures « loufoques » relevant moins des convictions à défendre que de l’ego à flatter en voyant son visage et son nom placarder un peu partout.

Nous mettons en garde les Niçoises et les Niçois face à la tentation des populismes; notamment du FN qui en Pays Niçois est médiatiquement représenté par des personnages peu recommandables : certains en quête d’un fauteuil d’élu trahirent leurs électeurs et leurs colistiers, d’autres instrumentalisant notre identité en détournant et pervertissant nos symboles et nos héros, pour finalement tomber le masque de la « nissartude » et révéler le visage de l’ultranationalisme franchouillard, pierre angulaire du FN, fondamentalement hostile à toute forme de régionalisme, y compris la plus basique comme la défense des langues et cultures régionales vues comme du « communautarisme » !

Le Parti Niçois apporte son soutien aux candidatures régionalistes, autonomistes, indépendantistes qui en Alsace, Bretagne, Corse, Savoie, Catalogne du Nord, Pays Basque, Outre-Mer et ailleurs veulent faire valoir leurs droits légitimes et veulent porter une autre voix que celle du centralisme parisien !

 

A Nice les députés UMP sont élus avec 53 % d’abstention - Communiqué du Parti Niçois/Partit Nissart – 20 juin 2012

Parti_nicois_2_1« La grande foire d’empoigne jacobine qui a duré plusieurs mois est enfin terminée. Dans notre Ville et le Pays de Nice, les bulletins nuls et les abstentions sont en très forte augmentation ; nous nous en félicitons puisque nous avons prôné le dépôt dans les urnes de bulletins réclamant la liberté de Nice et que ce vote n’est quantifiable qu’en votes comptés pour nuls, ou éventuellement en abstentions. Le parti de l’incapacité arrogante a été écrasé ; il est remplacé par son pendant jacobin,  le parti de l’incompétence béate. Ces frères jumeaux ont beaucoup de points communs, ils pratiquent tous deux la démagogie, la fuite en avant et verrouillent l’accès au pouvoir qu’ils se partagent tour à tour.

« Cette modification du paysage politique  ne changera rien pour les Niçoises et les Niçois, car la situation catastrophique du pays dont ces deux partis sont conjointement responsables, transforme ipso facto les élus quels qu’ils soient, en syndics de faillite. La réalité demeure, elle  se résume à un chiffre : 1700 milliards de dettes, accumulées durant plusieurs décennies par les politiciens de droite et de gauche.

« Dans les circonscriptions du Pays de Nice, les élus UMP se sont effondrés en terme de suffrages si on les compare à ceux précédemment obtenus par l'ex président, lequel en avait aussi perdu beaucoup depuis son élection ; si l’on ajoute à cela 53 % d’abstention, ces élus ne représentent plus grand chose, même s’ils se créditent de pourcentages ronflants calculés en fonction du nombre des suffrages exprimés non en fonction des électeurs inscrits. La gauche pour autant, n’a pas profité chez nous de cette situation et ses résultats sont également hypothéqués par l’énorme taux d’abstention. Ceci démontre à l’évidence que de très nombreux Niçois rejettent de plus en plus les partis parisiens, ce qui ne peut que nous réjouir, car nous avons toujours dénoncé leurs nuisances et appelé les Niçois à les bouter hors de Nice.

« Tout porte à croire que la désaffection pour les partis parisiens, responsables de tant de maux  s’accentuera encore lors des prochaines échéances électorales car les électeurs ont bien compris que la démocratie n’est plus qu’une façade, derrière laquelle les politiciens, les appareils des partis, les médias et les forces d’argent dénaturent la volonté populaire par divers artifices et combinaisons.

« Alors sera venu le temps pour les Niçoises et les Niçois de porter une force exclusivement niçoise, qui évincera les politiciens et installera la société civile au pouvoir municipal. Tout est à restaurer dans notre Ville, souillée et très gravement pénalisée par la déliquescence française. Notre identité particulière, que certains politiciens locaux à la botte  des grands partis qui en contrepartie assurent leur longévité politique et les solides indemnités afférentes,  croyaient avoir laminé, est toujours debout.  Et c’est elle qui nous soudera autour de notre drapeau ancestral, blanc, frappé de l’Aigle rouge. Le Parti Niçois/Partit Nissart, mènera ce combat, et appelle d’ores et déjà les vrais Niçois à se mobilier pour assurer la victoire du Peuple Niçois, lors des futures élections municipales. Issa Nissa » fin de communiqué