Parti Niçois/Partit Nissart - site officiel

Le greenwashing d'Estrosi - communiqué du 07/11/2022

-
Heureusement pour Christian Estrosi, le ridicule ne tue pas.
-
Car les annonces de greenwashing du maire de Nice furent particulièrement prolifiques la semaine dernière :
-
Réclamer en grande pompe la suppression du péage de Saint-Isidore (alors qu’il en absolument pas le pouvoir, faute à un système centraliste parisien que Christian Estrosi n’a jamais remis en cause) invoquant la santé publique et dénonçant la source de pollution que le péage engendrerait…pour ensuite dénoncer le lendemain et avec vigueur l’action des militants « d’extinction rébellion » (que le maire de Nice confond semble-t-il avec « collectif citoyen 06 ») manifestants devant l’aéroport de Nice.
-
Christian Estrosi fustigeant donc cette manifestation qui selon lui est une « opposition au développement de la Côte d’Azur » faisant sans doute allusion à l’extension de l’aéroport, soutenu par Christian Estrosi ; un « développement » qui sera une source de pollution supplémentaire bien pire que le péage de Saint-Isidore (à moins que Christian Estrosi ne réagisse a cette manifestation car se sentant visé par les critiques sur l’utilisation de jet privé ?)
-
Mais le meilleur de ce greenwatching ne trompant personne, c’est l'envolée lyrique du maire de Nice le 1er novembre, déclarant que rien ne le fera « reculer pour préparer » Nice aux « conséquences et au danger du changement climatique »…
-
Préparer Nice aux sécheresses…en bétonnant ce qui reste de zones naturelles et de terres cultivables ? imperméabilisant et artificialisant les sols, empêchant les nappes phréatiques de se recharger et aggravant le risque de sécheresse ? (quand on ne balance pas directement à la mer pas moins 47 millions de litres d’eau provenant de la nappe dans le cadre des travaux pharaoniques à Nice-Ouest)
-
Préparer Nice aux tempêtes… toujours par la bétonnisation massive ? dont le même phénomène (d’imperméabilisations et artificialisions des sols) amplifiera les inondations et les crues ?
-
Si le ridicule de ses propos ne tuera peut-être pas Christian Estrosi, ses choix et ses actions en revanche risqueront très probablement par amener Nice droit dans le mur !
-

estrosi twitter4-5nov2022

estrosi twitter 1nov20221

Nice candidate capitale européenne de la culture - communiqué du Parti Niçois - 03/11/2022

Le Nice-Matin du 1er novembre titre : " Nice se pare des couleurs européennes pour 2028" en évoquant la candidature de Nice pour le titre de capitale européenne de la culture. Si Christian Estrosi veut être tout à fait juste; c'est de cette façon que Nice devrait réellement afficher sa candidature.

"Connecter l'inattendu" tel est le slogan de la candidature...en effet c'est inattendu de détruire un théâtre tout en étant candidat au titre de "capitale européenne de la culture"

3-11-22

Pétard et mortier d'artifice, le deux poids deux mesures - 31/10/22

Il semble, pour les autorités, qu'il soit plus facile de s'en prendre à des supporteurs niçois pour des pétards au stade... que de trouver et sanctionner les auteurs de ces feux d'artifice sauvages en pleine ville, troublant la tranquillité des Niçois....

31-10-22

Posté par parti_nicois à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

"Les journée impériales" - Communiqué du Parti Niçois du 14/10/2022

napoleon

Ce week-end, comme les précédentes années, Christian Estrosi a donc décidé, encore, de faire l’apologie du bonapartisme à Nice à grand renfort de spectacles, de reconstitutions, de conférences dans le cadre des « journées impériales » qui par soucis de vérité historique devraient être renommées « journées impérialistes »… Et pendant qu’Estrosi organise sa petite fête, les Niçois eux, sont en pleine galère et sur les nerfs en cherchant désespérément des stations-service ouvertes....

Quand on connaît la véritable Histoire de Nice et au regard du contexte actuel, il devient de plus en plus inconvenant de fêter en grande pompe la dynastie des Bonaparte chez nous ; quand des élus se réclamant de « valeurs républicaines », célèbrent avec faste les Napoléon ayant renversé les deux premières républiques et dans le cas de Napoléon Ier ; d’avoir en plus restauré l’esclavage, que la Première République qu’il renversa, avait pourtant aboli.

Il devient inconvenant dans le contexte international de retour de guerre en Europe, de célébrer Napoléon Ier qui est le précurseur des guerres impérialistes de l’époque contemporaine. Sa soif de pouvoir et de conquête ayant mis l’Europe à feu et à sang faisant entre 4 à 7 millions de morts (et sans les moyens de la guerre moderne ; une performance qui étonnement n’est pas saluée par Mr Estrosi et les nostalgiques de l’Empire).

Maintenant que le mot « annexion » est sur toutes les lèvres et que des scrutins frôlant les 100% de « oui » à un « rattachement » sont dénoncés, par la quasi-totalité de la communauté internationale, comme étant frauduleux… Il devient désormais intenable pour les nostalgiques du bonapartisme et les tenants de la fable du roman national, de continuer à faire croire à quiconque : que le plébiscite de 1860 organisé par Napoléon III (avec la bénédiction de Victor-Emmanuel II; seule différence avec contexte actuel) était un scrutin démocratique et transparent, en faisant croire qu’un score à plus de 99% de « oui » favorable au « rattachement » serait l’expression libre, sincère et consenti des Niçois et des Savoisiens de l’époque…

Enfin il devient véritablement indécent que seule une certaine Histoire de Nice - celle compatible avec la vision parisienne et officielle de l'Histoire - puisse avoir droit à des célébrations pompeuses, pervertissant un devoir de mémoire devenu sélectif, masquant les crimes, que les héros du roman national, ont commis à l’encontre de Nice et de l’Europe.

Posté par parti_nicois à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]