Parti Niçois/Partit Nissart - site officiel

L'hymne niçois traduit en langue des signes

 

Notre hymne est maintenant accessible aux sourds et malentendants grâce à une belle initiative que nous partageons.

 

 

 

 

Jean-Marc Fonseca élu maire !

fonseca

Le Parti Niçois félicite Jean-Marc Fonseca, président du Mouvement Citoyen du Pays Niçois, pour son élection au poste de maire de Rigaud.

Conseiller municipal depuis juin 2016, il a toujours travaillé pour son village. Le conseil municipal, en l’élisant premier magistrat de la commune montre toute sa confiance à Jean-Marc Fonseca pour représenter et défendre les intérêts de Rigaud.

Félicitation !

Arrestation de Carles Puigdemont, réaction du Parti Niçois

carles puigdemont

Le Parti Niçois soutien le peuple catalan et partage son indignation suite à l’arrestation de Carles Puigdemont, figure de l’indépendantisme catalan survenu le 25 mars 2018.  

Nous condamnons les méthodes antidémocratiques, pour ne pas dire quasi fascistes, utilisé par le gouvernement espagnol.

Nous condamnons également cette « Europe des Etats-Nations » complice indirectement dans un premier temps par son silence sur les violences perpétrées par l’Espagne le jour du référendum catalan et complice direct dans un second temps pour avoir aidé l’Espagne à arrêter Carles Puigdemont.

Voilà le vrai visage de l’Espagne mais aussi le vrai visage de cette « Europe des Etats-Nations », bafouant ouvertement l’expression d’un peuple qui par les urnes demandant seulement le droit d’exister.

En bafouant la volonté d’un peuple qui s’est démocratiquement exprimé, « l’Europe des Etats-Nations » bafoue et trahit tout ce pourquoi tant de gens se sont sacrifiés, tout ce pourquoi même « l’idée d’Europe » a vu le jour au lendemain de la Seconde Guerre mondiale : la démocratie et la paix.

Cette Europe-là, nous n’en voulons pas ! Plus que jamais nous soutenons le peuple Catalan dans ce combat pour le droit à l’autodétermination, plus que jamais nous souhaitons avec eux voir une autre Europe, une Europe démocratique basées sur les peuples réels et partageant des valeurs communes qui sont à mille lieues de celles des Etats-Nations artificiels

Visca Catalunya lliure !

Christian Estrosi « saisit » le gouvernement sur l’enseignement du Nissart – Réaction du Parti Niçois

logo pn nouveau 1

Le 15 mars 2018

Le Parti Niçois, ayant toujours défendu toutes les initiatives permettant de protéger et promouvoir l’identité niçoise, ne peut que se féliciter de la prise de position du Maire de Nice, qui dans un communiqué interpelle le gouvernement sur la « situation critique » de l’enseignement du nissart à l’académie de Nice.

En effet, l’association des professeurs de langues régionales tire la sonnette d’alarme sur la baisse constante des effectifs de professeurs (moins 30% depuis 2014) et également de la diminution des établissements du secondaire proposant l’apprentissage du niçois (moins 35% depuis 2014) malgré une demande croissante !

Si nous nous félicitons bien évidemment de la prise de position de Christian Estrosi, il est tout de même dommage d'attendre que les professeurs fassent une conférence de presse pour communiquer à son tour, alors que le problème dure depuis des années et que les réseaux sociaux (comme sur la chaîne Cultura Viva dont nous partagions la vidéo sur le sujet) alertent depuis des mois sur cette situation préoccupante.

Nous aurions voulu voir aussi un Christian Estrosi dénonçant la source du problème : le système jacobin (et ses serviteurs que sont les politiciens, y compris niçois), toujours méfiant à l’égard des langues régionales perçues comme une « menace » pour « l’unité de la Nation », empêchant encore et toujours la France de ratifier la charte européenne des langues régionales ou minoritaire.

Si nous nous félicitons de sa prise de position, nous regrettons cependant de voir le maire de Nice, un des fondateurs d'un mouvement nommé «France Audacieuse » manquer justement d’audace : en rappelant, par exemple, au président Macron qu’il s’était déclaré, durant la présidentielle, favorable à la ratification de la charte européenne sur les langues régionales…

C'est par une volonté politique qu'on chercha à tuer les langues régionales en france, ca sera par une volonté politique qu'on pourra les sauver.