Jean-Marc Fonseca élu maire !

fonseca

Le Parti Niçois félicite Jean-Marc Fonseca, président du Mouvement Citoyen du Pays Niçois, pour son élection au poste de maire de Rigaud.

Conseiller municipal depuis juin 2016, il a toujours travaillé pour son village. Le conseil municipal, en l’élisant premier magistrat de la commune montre toute sa confiance à Jean-Marc Fonseca pour représenter et défendre les intérêts de Rigaud.

Félicitation !

Arrestation de Carles Puigdemont, réaction du Parti Niçois

carles puigdemont

Le Parti Niçois soutien le peuple catalan et partage son indignation suite à l’arrestation de Carles Puigdemont, figure de l’indépendantisme catalan survenu le 25 mars 2018.  

Nous condamnons les méthodes antidémocratiques, pour ne pas dire quasi fascistes, utilisé par le gouvernement espagnol.

Nous condamnons également cette « Europe des Etats-Nations » complice indirectement dans un premier temps par son silence sur les violences perpétrées par l’Espagne le jour du référendum catalan et complice direct dans un second temps pour avoir aidé l’Espagne à arrêter Carles Puigdemont.

Voilà le vrai visage de l’Espagne mais aussi le vrai visage de cette « Europe des Etats-Nations », bafouant ouvertement l’expression d’un peuple qui par les urnes demandant seulement le droit d’exister.

En bafouant la volonté d’un peuple qui s’est démocratiquement exprimé, « l’Europe des Etats-Nations » bafoue et trahit tout ce pourquoi tant de gens se sont sacrifiés, tout ce pourquoi même « l’idée d’Europe » a vu le jour au lendemain de la Seconde Guerre mondiale : la démocratie et la paix.

Cette Europe-là, nous n’en voulons pas ! Plus que jamais nous soutenons le peuple Catalan dans ce combat pour le droit à l’autodétermination, plus que jamais nous souhaitons avec eux voir une autre Europe, une Europe démocratique basées sur les peuples réels et partageant des valeurs communes qui sont à mille lieues de celles des Etats-Nations artificiels

Visca Catalunya lliure !

Christian Estrosi « saisit » le gouvernement sur l’enseignement du Nissart – Réaction du Parti Niçois

logo pn nouveau 1

Le 15 mars 2018

Le Parti Niçois, ayant toujours défendu toutes les initiatives permettant de protéger et promouvoir l’identité niçoise, ne peut que se féliciter de la prise de position du Maire de Nice, qui dans un communiqué interpelle le gouvernement sur la « situation critique » de l’enseignement du nissart à l’académie de Nice.

En effet, l’association des professeurs de langues régionales tire la sonnette d’alarme sur la baisse constante des effectifs de professeurs (moins 30% depuis 2014) et également de la diminution des établissements du secondaire proposant l’apprentissage du niçois (moins 35% depuis 2014) malgré une demande croissante !

Si nous nous félicitons bien évidemment de la prise de position de Christian Estrosi, il est tout de même dommage d'attendre que les professeurs fassent une conférence de presse pour communiquer à son tour, alors que le problème dure depuis des années et que les réseaux sociaux (comme sur la chaîne Cultura Viva dont nous partagions la vidéo sur le sujet) alertent depuis des mois sur cette situation préoccupante.

Nous aurions voulu voir aussi un Christian Estrosi dénonçant la source du problème : le système jacobin (et ses serviteurs que sont les politiciens, y compris niçois), toujours méfiant à l’égard des langues régionales perçues comme une « menace » pour « l’unité de la Nation », empêchant encore et toujours la France de ratifier la charte européenne des langues régionales ou minoritaire.

Si nous nous félicitons de sa prise de position, nous regrettons cependant de voir le maire de Nice, un des fondateurs d'un mouvement nommé «France Audacieuse » manquer justement d’audace : en rappelant, par exemple, au président Macron qu’il s’était déclaré, durant la présidentielle, favorable à la ratification de la charte européenne sur les langues régionales…

C'est par une volonté politique qu'on chercha à tuer les langues régionales en france, ca sera par une volonté politique qu'on pourra les sauver.

Hommage aux femmes de Nice pour la journée internationale des droits des femmes.

journee de la femme

 

Les femmes ont toujours joué un rôle important dans la vie sociale, religieuse et politique du Pays de Nice. Des femmes vénérées tout d’abord comme Réparate, la sainte patronne de Nice ou encore la Madone dont l’image est omniprésente dans le Comté par l’abondance d’oratoires, de chapelles, de sanctuaires qui lui sont dédiés. N’oublions pas non plus que le nom même de Nice vient d’une déesse : Niké la déesse grecque de la victoire.

La plus célèbre niçoise ayant marqué les esprits à travers les siècles, est bien évidement, Catarina Segurana, qui en 1543 sur le rempart Sincaïre eut la main lourde avec l'envahisseur franco-turc qui le méritait bien.

On connaît moins Jeanne Verani qui en 1436 sonna le tocsin et souleva les Niçois, qui reprochaient justement au gouverneur savoisien Nicod de Menthon de violer leurs droits issus de la charte de Dédition de 1388.

Le 6 juin 1705 l’intendant français Gayot fit pendre la jeune Catarina Ribauda qui avait eu le courage d’apporter de la nourriture aux assiégés du Château, pendant une période de trêve.

Il y avait aussi les femmes ou parentes de Barbets durant l'occupation révolutionnaire puis impériale française de 1792 à 1814. Il y avait également les résistantes durant l'occupation, cette fois-ci allemande, comme Odette Rosenstock du « Réseau Marcel » qui cacha et sauva à Nice 527 enfants juifs de la déportation.

Aussi comment ne pas parler de droit des femmes sans citer la niçoise Simone Veil qui nous a quitté l’année dernière et dont le combat a permis à la femme française de disposer librement de son corps comme elle le souhaite, ce combat est toujours d’actualité encore aujourd’hui aussi bien en France qu’ailleurs dans le monde.

L'enseignement du niçois est en danger !

Nous partageons la vidéo de la chaine « Cultura Viva » alertant sur l’enseignement du nissart en danger à l’université.

Nous vous invitons à partager le plus largement possible à votre tour cette vidéo ! 

27 octobre 2017 : journée historique pour la Catalogne !

catalogne

Nous saluons la naissance de la République Catalane.

Nous saluons le peuple catalan, qui pratiquement seul contre tous et malgré les menaces a su rester inébranlable dans son désir d’indépendance.

Nous dénonçons l’attitude intransigeante et brutale du pouvoir central espagnol qui est seul responsable de la « crise ». Rappelons que Madrid, bien avant le refus de dialogue, bien avant la répression policière lors du scrutin du 1er octobre ; refusa le résultat d’un référendum en 2006 (pourtant autorisé) sur un nouveau statut d’autonomie élargie en retoquant certains articles. Dès lors tout ce que fit le gouvernement espagnol ne pouvait que pousser le peuple catalan dans ses derniers retranchements : réclamer l’indépendance pure et simple de la Catalogne.

Contrairement à ce que rabâchent les partisans du jacobinisme à longueur de journée dans les médias en cherchant à faire peur : l’indépendance n’est pas une « menace » pour l’Europe, elle est seulement pour les Etats-Nations. Bien au contraire, une nouvelle Union Européenne basée sur les peuples réels partageant des valeurs communes et n’ont plus sur les états-nations artificiels responsables des conflits dévastateurs du XXe siècle, peut apporter un nouveau souffle au vieux continent.

Ce jour historique, nous prouve une chose, contrairement à ce que répètent en boucle les apôtres des Etats-Nations : rien n’est immuable, l’histoire n’est écrite nulle part. Même si le chemin est semé d’embuche, rien ne peut entraver la marche des peuples vers l’autodétermination !

Visca Catalunya lliure !

Posté par parti_nicois à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Solidarité avec le peuple catalan !

esteladaLe Parti Niçois, exprime sa solidarité avec le peuple catalan dans son désir d’indépendance, désir que l’Etat espagnol cherche à tout prix à étouffer avant le référendum du 1er octobre 2017 par une intimidation et une répression dignes du franquisme.

Pour les Niçois connaissant leur passé, cela rappelle les tristes heures de notre histoire, lorsque la IIIe République réprima par les armes le choix des urnes du peuple niçois qui eut élu à une écrasante majorité Garibaldi et les séparatistes lors des élections législatives de 1871.

Les états-nations en utilisant la menace et la force peuvent temporairement ralentir la marche vers l’autodétermination mais ne peuvent indéfiniment aller à contresens de l’Histoire et du désir de souveraineté des peuples.

Visca Catalunya lliure !

 

Els Segadors - Le chant des Faucheurs, hymne national de la Catalogne

 

Une grande niçoise s'en est allée

simone veil1

Simone Veil

-

13 juillet 1927 - 30 juin 2017