Référundum en Nouvelle-Calédonie; réaction du Parti Niçois - 12/12/2021

Le Parti Niçois, révulsé par l’attitude de l’État et de la classe politique jacobine, dénonce le résultat illégitime du troisième référendum sur l’autodétermination de la Kanaky et apporte son soutien au peuple Kanak.

Rappelons ici, que les partisans de l’autodétermination, réclamaient, au vu de la situation sanitaire sur l’île, le report du troisième et dernier référendum prévu par les accords de Nouméa. Les mouvements indépendantistes demandant, en outre, que soit respecté la période du deuil, qui dans la culture Kanak dure un an. [1] [2]

Aussi bien les institutions coutumières que les mouvements indépendantistes, demandaient seulement que soit respecté leur deuil. Face au refus de l’Etat de reporter ce referendum, pour qu’il puisse se réaliser dans de meilleures conditions ; les mouvements Kanaks n’avaient d’autres choix que d’appeler à boycotter ce vote. Les Kanaks ont largement suivi la consigne. Résultat de ce referendum :  une abstention record, plus d’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé aux urnes. Le 96% du « NON » à l’indépendance (qui en faisait que 53% lors du dernier référendum) est totalement illégitime et invalide

Mais le plus choquant, est de constater les réactions de la classe politique jacobine (et de certains candidats à la présidentielle), s'auto-satisfaisant de cette farce et de son résultat illégitime sans la participation du peuple Kanak...

Plus qu’une faute politique ou morale, la tenue de ce referendum dans ces conditions est une véritable provocation qui risque, à l’avenir, d’avoir de sérieuses conséquences dans les relations entre le peuple Kanak et l’Etat français.

drapeau kanaky deuil

Posté par parti_nicois à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

GREENWATCHING de Christian Estrosi, communiqué du Parti Niçois - 28/11/2021

Détruire Acropolis et le TNN serait une mesure écologique selon l'argument très capillotracté de Christian Estrosi… alors qu’en parallèle le maire de Nice bétonne massivement ce qui reste de la plaine du Var ! Un bétonnage qu’aucune extension de coulée verte ne pourra jamais compenser le bilan carbone du maire de Nice !

estro acropole

Posté par parti_nicois à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Communiqué du Parti Niçois - 16/11/2021

Dans le Nice-Matin du 15 novembre 2021, au sujet de la candidature de Nice au titre de capitale européenne de la culture 2028 ; nous sommes restés stupéfaits de découvrir que Christian Estrosi profite de son interview sur cette candidature pour subtilement glisser la fable jacobine d’une Nice devenue française en 1860 « à l’issue d’un processus démocratique ». Une fable à laquelle à Nice, plus personne ne croit si ce n’est Christian Estrosi et ses amis bonapartistes ; une fable surtout qui n’apporte absolument rien comme argument pour convaincre du bien-fondé de la candidature de Nice au titre de capitale culturelle…si ce n’est de prétendre au titre de capitale du mensonge historique.
-
Comme nous pouvons être étonnés de voir Estrosi citer en autre argument ; la « Paix de Nice » de 1538 entre François Ie et Charles Quint, qui selon lui prouve la stature internationale de notre ville…dommage pour le maire que son exemple fut un fiasco : car François Ier ne respecta pas cette paix en assiégeant Nice en 1543 avec ses alliés Turcs; se parjurant lui-même du serment qu’il fit vingt ans plus tôt « de renoncer solennellement à tous les droits que pourrait avoir la couronne de France sur Nice. ».
-
Christian Estrosi aurait pu dire, bien des choses sur le passé de Nice attestant de « sa légitimité » pour « devenir ambassadrice de la richesse culturelle européenne ». Il aurait pu parler de l’attraction que Nice suscita durant des siècles, qui permis d’accueillir, voire de servir de refuge à des femmes et des hommes venant de toute l’Europe et dont les noms sont liés à Nice comme Nikki de Saint Phalle, Henri Matisse, Marc Chagall, Nicollo Paganini, Jules Chéret etc. Sans oublier tout ce que Nice a vu naître comme grands noms : Yves Klein, Arman, les Mossa père et fils, Louis Brea, Ernest Pignon-Ernest et tant d’autres.
-
Voilà ce que Christian Estrosi aurait pu exposer, concernant l’Histoire de la ville, pour convaincre du bien fait de la candidature de Nice pour devenir capitale européenne de la culture. Au lieu de cela, il préfère les références historiques tronquées …on a les références qu’on mérite…et nous pouvons craindre que cette candidature, comme tous le reste, sert plus à l’image de Christian Estrosi qu’a l’image de la ville…
-

Posté par parti_nicois à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Réaction du Président du Parti Niçois, suite à la tentative de récupération de la bataille de Lépante par le RN (08/10/2021)

Hier 7 octobre, marquait le 450e anniversaire de la bataille de Lépante à laquelle les Niçois participèrent (voir ou revoir la dernière vidéo de Pais TV sur le sujet)
-
A l’occasion de cette date anniversaire, Phillippe Vardon, comme depuis des années (et à l’instar de Catherine Segurane) tente de récupérer et détourner ces évènements, en réécrivant l’Histoire de Nice au passage, afin que cela colle aux idées du RN et aux problèmes de la société actuelle…
-
Ces manœuvres politiciennes pouvaient encore faire l’illusion à l’époque de l’imposture identitaire, mais maintenant que l'ex-chanteur sulfureux a dévoilé son vrai visage de jacobin cocardier…la récupération de la bataille de Lépante (et la figure de Catherine Segurane) devient aujourd’hui tout simplement ridicule et honteuse. Et la honte ne l’étouffe pas, de se rendre le 7 octobre à la rue Lépante, paraît de son écharpe d’élu régional aux couleurs de la Provence, de déposer une gerbe tricolore (!) et en l'absence totale de drapeau niçois !!! (jugez-en par vous même)
-
Chaque fois qu’il est question de Lépante (et encore plus de Ségurane) l’ex-chanteur sulfureux mentionne exclusivement l’implication ottomane…omettant volontairement un élément qui est pourtant loin d’être un « détail de l’Histoire » : le rôle primordial que joua la France dans le siège de 1543, et son absence parmi « la flotte chrétienne » à Lépante…
-
Car bien sûr cela fait tache pour un parti jacobin, de rappeler ces faits ; cela va à l’encontre du mythe du « roman national français »
Cela fait tache, de devoir rappeler aux nostalgiques d’un passé français fantasmé, que le « très roi chrétien » François Ier, scella une alliance avec le sultan Soliman dit « le Magnifique » dès 1536. Une alliance qui à l‘époque, horrifia la chrétienté, parlant « d’alliance impie ». Une alliance contre-nature qui avait comme seul but ; de permettre au royaume de France de rivaliser avec Charles Quint et l’empire des Hasbourg. Une « alliance impie » qui durera deux siècles et demi...
-
Cela fait tache, de rappeler à certains que la France profita largement de la puissance militaire turque (notamment navale) pour assouvir sa soif de conquête lors des guerres d’Italie : qu’à Nice en 1543, les Turcs étaient là uniquement en soutien aux Français qui étaient les vrais commanditaires du siège. Nice ne sera d’ailleurs pas la seule en Europe à subir l’offensive de la France et de ses supplétifs ottomans…
-
Cela fait tache, de rappeler à certains, que la France laissa le port de Toulon à disposition des Turcs, ce qui leur permit d’obtenir une base arrière pour effectuer des raids en Méditerranée occidentale (C’est d’ailleurs depuis Toulon, qu’appareilla la flotte ottomane qui attaqua Nice en 1543)
-
Cela fait tache, de devoir rappeler aux nationalistes s'accaparant « les racines chrétiennes », qu’en retour, la France « fille ainée de l’Église » aida les Ottomans dans leurs conquêtes d’une partie de l’Europe chrétienne, comme la Hongrie... le genre de « détail de l’Histoire » que Le Pen ou Zemmour se garderait de bien raconter dans un diner avec leur ami Viktor Orban…
-
Cela fait tache, quand certains évoquent toujours les « racines chrétiennes », de devoir leur rappeler que la France, de part son « alliance impie », était la grande absente de Lépante. En conséquence de quoi, « la fille aînée de l’Église » ne fait pas partie des nations chrétiennes victorieuses…
-
Enfin et surtout cela fait encore plus tache, quand on représente un parti nationaliste français, de devoir rappeler que si Catherine Segurane a bien cabossé des têtes de Turcs… elle a aussi fracassé des crânes français avec son battoir à linge !
Julien LLINARES, président du Parti Niçois
-

Au sujet de la vaccination : réaction du président du Parti Niçois - 21/09/2021)

 

vaccination

Certains se sont étonnés de mon silence (et celui du Parti Niçois) depuis la mise en place du passe sanitaire en juillet et de tout ce qui tourne autour de la vaccination contre le Covid.

Face aux hystéries collectives, je n’ai jamais été homme à hurler avec les loups quelques soit la meute ou à suivre le troupeau quel que soit le cheptel. Je préfère observer (sauf en de rares cas où je ne pouvais rester silencieux), prendre de la hauteur, voire au-delà de ce qui se passe de l’hexagone, en évitant un regard franco-français sur la situation. Il est d’autant plus difficile d’analyser avec le recul nécessaire toute la période que nous connaissons depuis 2020 car nous vivons toujours en pleine pandémie.

N'attendez pas de moi que je vous dise quoi faire. Ce n’est pas parce que j’ai pu lire tel ou tel article de vulgarisation scientifique que cela fait de moi un expert (auto-proclamé) en la matière. Dans la situation actuelle que nous vivons, il ne faut pas avoir honte de dire qu’on ne sait pas tout ; ce qui est mon cas.

Je suis curieux de nature je m’intéresse et me passionne pour beaucoup de choses, pourtant tout passionné que je peux être par exemple en astronomie en paléontologie ou en archéologie.… J’en connaîtrais toujours infiniment moins que la communauté des astronomes, des paléontologues ou des archéologues….

Il en va de même sur ce sujet au combien important qu’est la vaccination (que ce soit Covid ou une autre maladie d'ailleurs, l'antivaccinalisme à une longue histoire en France et ne date pas seulement de la pandémie actuelle). Je m’intéresse au sujet mais là aussi ; j'en connaîtrais infiniment moins que la communauté des experts en virologie, épidémiologie et vaccinologie. Donc n’attendez pas de moi que je vous dis de vous faire vacciner ou non, je m’en remets à la communauté des experts, au consensus scientifique et aux faits ; remettez-vous, vous aussi à la communauté des experts, au consensus scientifique et aux faits.

La seule chose que je peux vous conseiller en revanche, méfiez-vous de la désinformation, du biais de confirmation et des gourous :

N’écoutez pas ceux qui n’ont pas plus de connaissances en la matière que moi et qui pourtant, vont vous inciter à ne pas vous faire vacciner. Pour reprendre une punchline du sénateur Claude Malhuret « Ils ne savent même pas localiser leur vésicule biliaire mais ont un avis tranché sur l'ARN messager et l'hydroxychloroquine ».

Méfiez-vous des gourous, des charlatans des pseudo-sciences et autres faux prophètes dont l’apparente expertise voient leurs jugements faussés par des convictions acerbes ou la soudaine notoriété médiatique. Aux individualités profitant de cette crise, préférez le travail collectif des experts et le consensus scientifique. 

Diversifier et vérifier ses sources, évitez les biais de confirmation en cherchant exclusivement les « informations » qui vous confortent dans vos opinions politiques et/ou religieuse. Je sais que la période exceptionnelle peut pousser à se réfugier dans ses croyances et convictions afin de s’apporter une réponse rassurante à nos inquiétudes. Mais pour se sortir de cette situation exceptionnelle, nous avons besoin plus que jamais de nous en tenir aux faits et non aux croyances. Si vous ne faites pas confiances aux « médias mainstream », alors à plus forte raison méfiez-vous encore plus d'un article ou d’une vidéo provenant d’un obscur et douteux média « alternatifs ».

En bref, le seul avis et conseil que je peux donner afin de vous forger votre opinion et prendre votre décision concernant la vaccination : c’est de faire preuve de rationalisme, d’esprit critique, de parcimonie, d’éviter de tomber dans le piège émotionnel, d’éviter de s’enfermer dans des convictions tranchées et de s’en tenir aux faits.

Pour le reste, concernant les « complots » : apprenez à différencier conspiration réel et théorie du complot. Les conspirations existent et ont existés (il suffit de voir l’annexion de Nice 1860) et ne nécessit pas l’intervention d’extra-terrestre ou de sociétés secrètes régissant le monde dans l’ombre... L’erreur à ne pas faire c'est de voir des complots partout tout le temps surtout pour expliquer le monde et les évènements s'y déroulant par je ne sais quel plan occulte.

Je ne peux que conseiller Le Manuel de la Théorie du complot.

 

Julien LLINARES, président du Parti Niçois

 

Réaction du président du Parti Niçois - 29/08/2021

Sylvie Bonaldi, conseillère municipale écologiste, après s'être fait remarquée sur ses propos anti-masques qu'elle considère comme un "instrument de soumission", après avoir approuvée la destruction de bien...voilà qu'elle se fait remarquer par ses postures antivax et anti-pass depuis la mis een place du passe sanitaire.

A se laissé emporter par la vague de l'hystérie collective de l'anti-tout, Mme Bonaldi dérape une fois de plus en partager une photo lors d'une manif' anti-pass où l'on peut lire : "L’obligation vaccination un viol", en se référant au code pénale.

La vaccination un viol ? Donc lorsqu’un enfant est vacciné pour la rougeole qu’est-ce que c’est ? de la pédophilie ?!

Après le dévoiement des symboles liés à la Deuxième Guerre mondiale, l’étoile jaune en tête, banalisant les crimes nazis ; voilà que certains banalisent le viol en partageant des images et des propos détournant le Code Pénal....

Rappelons donc ici l’article 222-23 du Code Pénal : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, ou tout acte bucco-génital commis sur la personne d'autrui ou sur la personne de l'auteur par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol. »

J’insiste bien sur la pénétration sexuelle ….si certains voient un acte sexuel (consentie ou non) dans le fait qu’une seringue pique un bras…ces personnes méritent de faire un tour en psychiatrie !

Qu'une personne comme Sylvie Bonaldi, conseillère municipale (et qui plus est une femme), puisse partager et approuver ce genre de chose banalisant le viol est propement scandaleux ! Est-ce que ces personnes, en manquent d’arguments, réfléchissent une seconde à ce que peuvent ressentir les victimes de viol en voyant ce genre de photo ? les victimes de viol ayant voté pour la liste à laquelle appartient Sylvie Bonaldi (peut-être même, que certains colistier(e)s de Mme Bonaldi ont subi un viol) doivent beaucoup apprécier…

Je ne souhaite à personne de se faire violer pour comprendre ce que c’est ; mais un peu d’empathie et de décence ne ferait pas de mal à certains : Pensez au traumatisme que les victimes de viol doivent porter toute leur vie, surtout lorsqu’elles n’osent pas en parler ; pensez à celles osant le faire et ayant le courage de porter plainte, qui trop souvent se voient humiliées par un policier faisant passer la victime pour responsable de son viol en demandant comme « elle était habillée » ou si « elle avait une attitude provocante » au moment des faits...et certains osent comparer le supplice de ces victimes de viol avec la vaccination ?

Les mots et les symboles, en déplaisent à certains, ont un sens.

Julien LLINARES, président du Parti Niçois

 

bonaldi

Elections régionales et départementales; consigne de vote du Parti Niçois

Les élections régionales et départementales des 20 et 27 juin se dérouleront dans le contexte particulier que l’on connaît depuis plus d’un an, favorisant de ce fait les partis parisiens (tous favorables au maintien de ces élections)

Les partis parisiens, faussant le débat en transformant ces scrutins locaux (surtout les régionales) en enjeu national, à un an des élections présidentielles ; multipliant les candidatures des « ténors » ultra-médiatiques des partis nationaux, ayant à la bouche des thématiques très loin des compétences réelles des régions.

Comme nombre de Niçoises et de Niçois, nous ne reconnaissons pas dans cette région artificielle. Qu’elle s’appelle « PACA », « SUD » ou « Provence », quelle que soit la couleur politique du conseil régional à Marseille; cette région n’arrivera jamais à concilier Niçois et Provençaux diamétralement opposés d’un point de vue historique, culturel et en concurrence perpétuelle d’un point de vue économique et politique. Cette entité inventée de toute pièce, n’est absolument pas conçue pour abriter deux villes d’importantes majeures en rivalité permanente (et désavantageant toujours les Niçois) doit faire prendre conscience à ses habitants que seule une souveraineté régionale permettra au Pays Niçois de se développer harmonieusement.

La solution d’une collectivité territoriale propre au Pays Niçois n’a finalement  rien d’insurmontable ni de saugrenue, lorsqu’on compare  le bouleversement  généré par une réforme régionale de 2015 toujours contesté ; ou la création depuis le 1er janvier de cette année, d’une nouvelle forme de collectivité territoriale inédite en France, avec la « collectivité européenne d’Alsace »

Pour toutes ces raisons le Parti Niçois ne peut cautionner ces élections illégitimes et tutélaires. Nous appelons à voter blanc, ou à faire passer un message plus clair pour dénoncer le diktat de  Marseille, en imprimant et mettant dans l’urne, ce bulletin éditable.

Concernant les élections départementales, là aussi, le contexte actuel, favorisent pratiquement les formations politiques nationales, nous ne donnons aucune consigne de vote.

bulletin vote regionale 2021

Censure de la loi sur les langues régionales, réaction du PN - 22/05/2021

Le Conseil Constitutionnel a censuré hier, une partie de la loi sur les langues dites régionales. Comme on pouvait, malheureusement, s’y attendre de la part d’une institution parisienne, qui en parfaite gardienne de la doctrine jacobine, utilise son « joker » de l’article 2 de la constitution française (« la seule langue de la république est le français ») ; afin d’empêcher toute évolution de la société française et porter un coup préjudiciable à la survie des langues régionales.
-
L’enseignement immersif et les caractères diacritiques (comme le fameux « Ñ » tilde du prénom « Fañch ») sont donc déclarés « anticonstitutionnel » et perçu comme un danger mortel pour « l’unité » de la République….
-
On se demande quelle nation peut avoir si peur de disparaître en autorisant un « Ñ »…si ce n’est une nation artificielle aux fondations fragiles…
-
Le Parti Niçois ne peut que condamner cette décision et soutien le député Paul Molac, rapporteur de la loi sur les langues régionales, appelant désormer à réformer la constitution… sous peine d’entretenir et d’accroître le ressentiment contre ce système archaïque et borné. Car c’est bien son incapacité (volontaire) à vouloir sortir la France du formol dans lequel elle l’a plongée ; que la République jacobine, pousse au « séparatisme » dont elle a si peur…
-
Réaction de Paul Molac, rapporteur de la loi sur les langues régionales

lettre molac conseil constututionnel

Posté par parti_nicois à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Communiqué du Parti Niçois - 29 octobre 2020

Ce matin, notre ville a été une nouvelle fois meurtrie par un attentat commis à l’intérieur de la basilique Notre-Dame, avenue Jean Médecin… quatre ans après la Prom’.
-
Nos pensées vont aux familles des victimes, aux catholiques et au diocèse de Nice. Nos cœurs Niçois pleurent une nouvelle une fois, alors que les cicatrices du 14 juillet 2016 sont toujours grandes ouvertes….
-
Au moment où nous rédigeons, les larmes aux yeux, ce communiqué ; la nature islamiste de l’attentat est une quasi-certitude.
Un attentat islamiste survenant deux semaines donc, après le meurtre barbare de Samuel Paty et intervenant dans un contexte international de tension entre la France et une partie du monde musulman manipulé, en autre, par Erdogan. La Turquie présentant d'ailleurs ses condoléances pour l’attentat de ce matin, après avoir mis de l’huile sur le feu…. Les messages de condoléances d’Erdogan nous ne les acceptons pas et méritent seulement d'être jeté dans le caniveau !
-
Pendant que l’État se mobilise contre nos libertés individuelles pour masquer son incompétence dans la gestion du coronavirus...le virus de l’islamisme, lui, circule librement couteau à la main !
-
Il faut des réponses fortes et agir, assez de paroles. Il est temps que l’État soit aussi implacable avec l’islamisme, qu’il est avec le Covid-19. Car si rien n’est fait, si la République jacobine n’est pas capable de défendre les Niçois…certains en colère, fatigués des bougies et des « je suis », pourraient décider d’agir par eux-mêmes…et ca finira mal...
-
Viva Nissa !

Posté par parti_nicois à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]