In memoriam

 

Il y a 10 ans, disparaissait Alain Roullier-Laurens, fondateur du Parti Niçois.

 

Le greenwashing d'Estrosi - communiqué du 07/11/2022

-
Heureusement pour Christian Estrosi, le ridicule ne tue pas.
-
Car les annonces de greenwashing du maire de Nice furent particulièrement prolifiques la semaine dernière :
-
Réclamer en grande pompe la suppression du péage de Saint-Isidore (alors qu’il en absolument pas le pouvoir, faute à un système centraliste parisien que Christian Estrosi n’a jamais remis en cause) invoquant la santé publique et dénonçant la source de pollution que le péage engendrerait…pour ensuite dénoncer le lendemain et avec vigueur l’action des militants « d’extinction rébellion » (que le maire de Nice confond semble-t-il avec « collectif citoyen 06 ») manifestants devant l’aéroport de Nice.
-
Christian Estrosi fustigeant donc cette manifestation qui selon lui est une « opposition au développement de la Côte d’Azur » faisant sans doute allusion à l’extension de l’aéroport, soutenu par Christian Estrosi ; un « développement » qui sera une source de pollution supplémentaire bien pire que le péage de Saint-Isidore (à moins que Christian Estrosi ne réagisse a cette manifestation car se sentant visé par les critiques sur l’utilisation de jet privé ?)
-
Mais le meilleur de ce greenwatching ne trompant personne, c’est l'envolée lyrique du maire de Nice le 1er novembre, déclarant que rien ne le fera « reculer pour préparer » Nice aux « conséquences et au danger du changement climatique »…
-
Préparer Nice aux sécheresses…en bétonnant ce qui reste de zones naturelles et de terres cultivables ? imperméabilisant et artificialisant les sols, empêchant les nappes phréatiques de se recharger et aggravant le risque de sécheresse ? (quand on ne balance pas directement à la mer pas moins 47 millions de litres d’eau provenant de la nappe dans le cadre des travaux pharaoniques à Nice-Ouest)
-
Préparer Nice aux tempêtes… toujours par la bétonnisation massive ? dont le même phénomène (d’imperméabilisations et artificialisions des sols) amplifiera les inondations et les crues ?
-
Si le ridicule de ses propos ne tuera peut-être pas Christian Estrosi, ses choix et ses actions en revanche risqueront très probablement par amener Nice droit dans le mur !
-

estrosi twitter4-5nov2022

estrosi twitter 1nov20221

Nice candidate capitale européenne de la culture - communiqué du Parti Niçois - 03/11/2022

Le Nice-Matin du 1er novembre titre : " Nice se pare des couleurs européennes pour 2028" en évoquant la candidature de Nice pour le titre de capitale européenne de la culture. Si Christian Estrosi veut être tout à fait juste; c'est de cette façon que Nice devrait réellement afficher sa candidature.

"Connecter l'inattendu" tel est le slogan de la candidature...en effet c'est inattendu de détruire un théâtre tout en étant candidat au titre de "capitale européenne de la culture"

3-11-22

Un musée sur l'Histoire de Nice ? (communiqué du 18 juillet 2022)

C’est un article passé inaperçu dans Nice-Matin début juin, pourtant c’est une information importante : il y aura enfin (en espérant que Christian Estrosi ne change pas encore d’avis) un musée consacré à l’Histoire niçoise (en espérant aussi sur l'identité niçoise) à l’intérieur du Palais Communal, place Saint-François. Un lieu hautement symbolique qui abritait le siège du pouvoir municipal, dont le fonctionnement est l'héritier du système consulaire de la République de Nice de 1108.

Si nous nous réjouissons bien évidemment, nous restons dubitatifs sur ce que pourrait contenir ce musée… surtout entre les mains de Christian Estrosi ; si son but est de faire l’apologie du bonapartisme et de la fable du « rattachement » (dont seul Christian Estrosi croit encore) il y a déjà la Villa Masséna pour ça….

NM 4juin (18-7-22)

Posté par parti_nicois à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Consigne de vote pour les deux tours des élections législatives (10/06/2022)

Concernant les élections législatives, le Parti niçois n’y prenant pas part, nous avons étudié les programmes des uns et des autres. Comme à chaque fois, ces élections servent de « troisième tour » et de revanche pour les partis parisiens ayant raté la marche de l'Élysée. Rajouter à cela les guerres intestines locales et les concours d’ego empoisonnant la campagne ; rajouter à cela des programmes et discours quasi copié/coller, car « petits » comme « grands » candidats sont issus du même moule ; à la fin et comme toujours les préoccupations locales ne passent qu’au second plan, voire n’existe pas du tout chez certains candidats.

Pourtant beaucoup de ces candidats oublient un peu trop vite que les législatives ne sont pas qu’une élection nationale ou un « troisième tour » de la présidentielle. Un député c’est aussi et surtout l’ambassadeur d’un territoire, il est le porte-parole des préoccupations des administrés de son territoire. Préoccupation qui bien souvent, à cause du système jacobin (qu’aucun candidat ne remet en question) ne peuvent malheureusement se résoudre, ou du moins être abordé, uniquement à Paris.

Alors que les préoccupations environnementales sont des enjeux majeurs ; avec notamment une sécheresse printanière exceptionnelle à Nice et dans le département (une conséquence concrète du changement climatique, aggravé chez nous par la bétonnisation à outrance, artificialisant et imperméabilisant les sols) : personnes n’évoquent la problématique de l’eau à l’avenir, surtout chez qui, l’écologie est un fonds de commerce : préférant se présenter à Brest, quand d’autres ont encore leurs pendules restés bloqués à l’heure du pass sanitaire.

Alors que beaucoup dénoncent la disparition des services publics et le manque de proximités des institutions. Personnes n’évoquent l’absence des infrastructures et instituions qui font cruellement défaut à la cinquième ville de France : comme la cour d’appel (supprimé depuis 1860) ou le centre de tri postale (délocalisé à Toulon).

Alors que le mot « identité » est employé par tous, à tort et à travers : Tous ces candidats qui se disent « d'attacher », « enraciner » à un territoire, ne propose rien pour promouvoir et défendre les langues et cultures dites « régionales » (comme l’a pu faire par exemple de député breton Paul Molac, avant que sa loi ne soit retoquée par le conseil constitutionnel) et pour cause :  étant tous jacobins à des degrés divers, le sujet des langues est ignoré au mieux, combattu au pire.

Aucun ne semble vouloir (nouveaux candidats comme députés sortants) vouloir prendre sérieusement à bras le corps le problème des logements vacants (une trentaine de milliers de logements concernés rien que sur Nice) privant les Niçois de possibilité de se loger ; donnant une formidable excuse aux lobbies du BTP pour bétonner des terres agricoles « afin de répondre à la demande ».

Dans ces conditions le Parti niçois ne donne donc aucune consigne de vote. Pour ceux qui le souhaite, vous avez la possibilité d’éditer et glisser dans l’urne ce bulletin pour protester tout en faisant un clin d’œil à Garibaldi, un siècle et demi après avoir été élu députés de Nice.

Concernant la participation du Parti Niçois a des échéances électorales, nous préférons nous concentrer sur les élections municipales afin que des listes niçoises puissent se présenter non seulement à Nice mais aussi dans d’autres communes du Pays Niçois.

Nous apportons tout notre soutien aux candidats régionalistes et autonomistes qui ailleurs se présente à ces élections.

bulletin garibaldi

Posté par parti_nicois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Elections présidentielles 2022, consigne de vote du Parti Niçois

logo pn nouveau 1

Pour les élections présidentielles, le Parti Niçois appel à voter blanc.

Tous les candidats se disent être ; soit « antisystème » soit vouloir réformer le système existant, mais aucun ne souhaite se débarrasser du système jacobin nuisible étouffant ce pays. Étant tous jacobins à des degrés divers, les candidats ne peuvent évidemment pas changer de logiciel et mettre fin à ce système dont ils sont issus et qui les nourrit.
-
Concernant le 2e tour, si les sondages disent vrai sur le nom des deux "finalistes", ni l’un ni l’autre ne sera une bonne chose pour Nice :
-
Le premier, Emmanuel Macron, pour lequel le maire de Nice est prêt à se vendre et à vendre la ville avec lui, ne remettra évidemment pas en cause le système parisien.
-
La seconde, Marine Le Pen, qui malgré son image policée de sympathique éleveuse de chats (et surtout grâce au faire valoir Éric Zemmour finissant de la dédiaboliser) reste pourtant une très dangereuse jacobine ; farouche ennemie des langues et cultures régionales qu’elle considère comme une "menace mortelle" pour la France, allant jusqu’à nier l’existence même des peuples annexés ; hostile à toutes formes d’émancipation et de contre-pouvoir nécessaire des territoires face au centralisme parisien.
Là aussi, nous appelons à voter blanc.
-

*Pour voter blanc nous rappelons qu’il suffit de ne glisser aucun bulletin dans l'enveloppe, donc la laisser vide, ou de glisser un bulletin vierge du même format que les bulletins officiels dans l’enveloppe.

 

Bonne et heureuse année

bca2022pn

Posté par parti_nicois à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,