L'enseignement du niçois est en danger !

Nous partageons la vidéo de la chaine « Cultura Viva » alertant sur l’enseignement du nissart en danger à l’université.

Nous vous invitons à partager le plus largement possible à votre tour cette vidéo ! 

27 octobre 2017 : journée historique pour la Catalogne !

catalogne

Nous saluons la naissance de la République Catalane.

Nous saluons le peuple catalan, qui pratiquement seul contre tous et malgré les menaces a su rester inébranlable dans son désir d’indépendance.

Nous dénonçons l’attitude intransigeante et brutale du pouvoir central espagnol qui est seul responsable de la « crise ». Rappelons que Madrid, bien avant le refus de dialogue, bien avant la répression policière lors du scrutin du 1er octobre ; refusa le résultat d’un référendum en 2006 (pourtant autorisé) sur un nouveau statut d’autonomie élargie en retoquant certains articles. Dès lors tout ce que fit le gouvernement espagnol ne pouvait que pousser le peuple catalan dans ses derniers retranchements : réclamer l’indépendance pure et simple de la Catalogne.

Contrairement à ce que rabâchent les partisans du jacobinisme à longueur de journée dans les médias en cherchant à faire peur : l’indépendance n’est pas une « menace » pour l’Europe, elle est seulement pour les Etats-Nations. Bien au contraire, une nouvelle Union Européenne basée sur les peuples réels partageant des valeurs communes et n’ont plus sur les états-nations artificiels responsables des conflits dévastateurs du XXe siècle, peut apporter un nouveau souffle au vieux continent.

Ce jour historique, nous prouve une chose, contrairement à ce que répètent en boucle les apôtres des Etats-Nations : rien n’est immuable, l’histoire n’est écrite nulle part. Même si le chemin est semé d’embuche, rien ne peut entraver la marche des peuples vers l’autodétermination !

Visca Catalunya lliure !

Posté par parti_nicois à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Solidarité avec le peuple catalan !

esteladaLe Parti Niçois, exprime sa solidarité avec le peuple catalan dans son désir d’indépendance, désir que l’Etat espagnol cherche à tout prix à étouffer avant le référendum du 1er octobre 2017 par une intimidation et une répression dignes du franquisme.

Pour les Niçois connaissant leur passé, cela rappelle les tristes heures de notre histoire, lorsque la IIIe République réprima par les armes le choix des urnes du peuple niçois qui eut élu à une écrasante majorité Garibaldi et les séparatistes lors des élections législatives de 1871.

Les états-nations en utilisant la menace et la force peuvent temporairement ralentir la marche vers l’autodétermination mais ne peuvent indéfiniment aller à contresens de l’Histoire et du désir de souveraineté des peuples.

Visca Catalunya lliure !

 

Els Segadors - Le chant des Faucheurs, hymne national de la Catalogne

 

Une grande niçoise s'en est allée

simone veil1

Simone Veil

-

13 juillet 1927 - 30 juin 2017

 

 

 

 

Résultat du second tour des législatives, victoire des nationalistes corses !

corse legislative 1

Le Parti Niçois se félicite de la défaite du FN dans le pays niçois, trés médiatiquement représenté par le tandem Vardon-Bettati.

Nous tenons à féliciter la victoire historique des nationalistes corses de Pè a Corsica envoyant pour la première fois trois députés (sur quatre circonscriptions de Corse) à l'assemblée nationale; cette victoire fait suite à celle des élections régionales de 2015 et inscrit définitivement la lutte légitime du peuple corse dans le paysage politique français et ne peut plus être ignorée par Paris. Nous félicitons également les indépendantistes martiniquais qui ont envoyé un député à l'assemblée nationale.

Vive la Corse, vive la Martinique ! Issa Nissa !

 

 

Posté par parti_nicois à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Consignes de vote pour le second tour des législatives

 

logo parti nicois-partit nissart"Pour le deuxième tour des législatives, le Parti Niçois donne les consignes suivantes :"

"Pour la 1ere circonscription opposant Eric Ciotti et Caroline Rverso-Meinietti, nous appelons à voter blanc comme au premier tour."

"Pour les autres circonscriptions du Pays Niçois, où les candidats FN et assimilés se sont qualifiés au second tour : Pas une voix de plus ne doit aller aux candidats du parti ultra-jacobin et en particulier pour MM Vardon et Bettati !"

"Depuis bientôt quinze ans maintenant je dénonce (tout d’abord aux côtés du regretté Alain Roullier-Laurens)  l’imposture Vardon et de sa clique identitaire concernant sa honteuse instrumentalisation, détournement et manipulation de notre culture à des fins idéologiques et par pure ambition personnelle : aujourd’hui le masque de la « nissartitude » est tombé pour révéler celui de l’ultra-jacobinisme ; pourtant la nocivité de cet individu est-elle, qu’en ayant sali nos symboles et nos héros, cela est préjudiciable encore aujourd’hui à l’image de l’identité niçoise et des niçois."

"Personnellement, je ne peux que souhaiter, dimanche prochain, une défaite des ex-identitaires (sont-ils véritablement « ex » ?), des candidats du FN considérant notre culture comme du « communautarisme » et d’Olivier Bettati qui par pure ambition personnelle a rejoint le FN (en attendant de changer encore de bord si cela peut l’avantager ?). Chacun est libre de voter blanc, de s'abstenir ou même de voter pour un candidat quelque soit sa couleur politique afin de faire barrage au FN; l'important est de faire perdre Vardon, Bettati et leurs alliés."

"Je tiens à féliciter les différents candidats régionalistes/autonomistes/indépendantistes, même si certains ne se sont pas qualifiés pour le deuxième tour,  ils s’implantent désormais dans le paysage politique."

"Je félicite également et plus particulièrement ces candidats ayant atteint le second tour en Polynésie, en Kanakie, en Martinique, en Guyane, en Alsace et en Corse. Je leur souhaite bonne chance pour dimanche."

 

Julien LLINARES, président du Parti Niçois

Législatives 2017 : consigne de vote du Parti Niçois

logo parti nicois-partit nissart

Pour ces élections législatives, le Parti Niçois appel à voter blanc.

En effet, pour les partis parisiens ratant la marche de l'Elysée ou même celle du second tour, les législatives françaises ne sont rien de plus qu’une « revanche » à prendre. Que ce soit les députés sortants ou les candidats rêvant de prendre leurs places, les programmes et discours sont exactement les mêmes puisque toutes ces personnes sortent du même moule jacobin. Les préoccupations locales ne passant qu’au second plan

Quant aux « petits candidats » beaucoup sont issues malheureusement de ce même moule, quand nous n’avons pas droit carrément à des candidatures « loufoques » relevant moins des convictions à défendre que de l’ego à flatter en voyant son visage et son nom placarder un peu partout.

Nous mettons en garde les Niçoises et les Niçois face à la tentation des populismes; notamment du FN qui en Pays Niçois est médiatiquement représenté par des personnages peu recommandables : certains en quête d’un fauteuil d’élu trahirent leurs électeurs et leurs colistiers, d’autres instrumentalisant notre identité en détournant et pervertissant nos symboles et nos héros, pour finalement tomber le masque de la « nissartude » et révéler le visage de l’ultranationalisme franchouillard, pierre angulaire du FN, fondamentalement hostile à toute forme de régionalisme, y compris la plus basique comme la défense des langues et cultures régionales vues comme du « communautarisme » !

Le Parti Niçois apporte son soutien aux candidatures régionalistes, autonomistes, indépendantistes qui en Alsace, Bretagne, Corse, Savoie, Catalogne du Nord, Pays Basque, Outre-Mer et ailleurs veulent faire valoir leurs droits légitimes et veulent porter une autre voix que celle du centralisme parisien !

 

Consigne de vote pour le second tour des présidentielles

logo parti nicois-partit nissart

Voter pour l’un des deux finalistes de la présidentielle française revient uniquement à choisir la couleur des chaînes de Paris entravant le Pays Niçois, le problème ne change en rien : L’un ou l’autre, cela reste des jacobins voulant toujours maintenir le Pays de Nice enchaîné !

Comme pour le premier tour, nous appelons à voter blanc.

 

 

 

Présidentielle 2017 : consigne du vote du Parti Niçois

logo parti nicois-partit nissart

Le système électoral « démocratique » des présidentielles nous laissant comme toujours le choix entre plusieurs nuances de centralisme ; le Parti Niçois appelle à voter blanc*.

A tous ceux, sensibilisés à la sauvegarde des particularismes régionaux ou à la cause régionaliste ; nous les mettons en garde   face à la tentation des populismes qui sont les pires des jacobins.

Sachez-le : dans la sphère ultra-jacobine allant de Le Pen à Mélenchon en passant par Dupont-Aignan et autres Asselineau : la défense des langues et cultures régionales est vue comme une menace !

Sachez-le : pour le FN, par exemple, l’emploi du mot  « communautarisme » s’applique aussi aux défenseurs des langues régionales ! Dans l’esprit du FN : Bilinguisme et « Burkini » vont dans le même sac !

Sachez-le : la Charte européennes des langues régionales et minoritaires, seul traité permettant de protéger et favoriser nos langues est une cible des Le Pen, Mélenchon, Dupont-Aignan et autres Asselineau ! Cette Charte serait selon eux le «triomphe du communautarisme», instaurant la «balkanisation de la France» voire carrément une conspiration qui « disloquerait la France » rien que ça !

Sachez-le : la haine de toute forme de régionalisme est si grande que Marine Le Pen promet de purement et simplement « supprimer les régions et les intercommunalités» pour revenir à un jacobinisme des origines comme à la révolution :

Si pour les Niçois la disparition de la PACA ne changerai rien, cela aura de graves conséquences pour la Bretagne, la Corse ou encore le Pays Basque qui bénéfice de sa propre collectivité depuis le 1er janvier 2017 sous la forme d’une communauté d’agglomération. Supprimer les intercommunalités, notamment rurales, serait également préjudiciable pour les petites communes.

De telles suppressions ne feront qu’accentuer le sentiment d’injustice, de défiance envers Paris et d’entretenir dans certaines régions les velléités séparatistes tant critiquées par les jacobins, voir selon les degrés d’exaspération, à un retour du séparatisme clandestin et armé !

En réalité, l’opposition farouche des partis parisiens, surtout des extrêmes, à la défense des langues régionales ou à toutes formes de régionalisme n’a pas pour but de « défendre l’unité de la république », mais a pour but de maintenir leur propre pouvoir sur « la province » par le maintien de ce centralisme forcément antidémocratique. S’il est indéniable que la France que l’on connaît s’est construite autour de ce centralisme parisien, rien ne l’oblige à continuer sur cette voie. Ce ne sera ni le régionalisme, ni le fédéralisme ni même le séparatisme qui emmènera le pays vers sa dissolution ; mais l’obstination de quelques-uns, parmi lesquels les candidats déclarés « antisystèmes » ou « révolutionnaires », à vouloir conserver un système archaïque et à bout de souffle pour leur propre intérêt.

*Pour voter blanc nous rappelons qu’il suffit de ne glisser aucun bulletin dans l'enveloppe, donc la laisser vide, ou de glisser un bulletin vierge du même format que les bulletins officiels dans l’enveloppe.