10 mai 2010

T-shirt du 150e anniversaire de l'annexion de Nice

t_shirt_

 

T-shirt du 150e anniversaire de l'annexion de Nice.

Aigle en relief brisant les chaînes de la servitude.

Prix 13 €

Existe en plusieurs tailles

Vous pouvez vous le procurer au Parti Niçois,

1 rue Caïs de Pierlas, porte verte, 06300 Nissa

Tél. 06 12 86 25 05

parti_ni_ois_sur_facebook

 

Posté par parti_nicois à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 avril 2010

Dissoudre la BSN c’est attaquer Nice. Communiqué du Parti Niçois du 25 Avril 2010

Parti_nicois_2_1«  Nous constatons qu’après toutes les atteintes à l’identité niçoise qui vont crescendo depuis deux ans, le pouvoir jacobin persiste à vouloir dissoudre la BSN. La mauvaise foi est patente, car le dossier à charge, présenté comme accablant, est un désert peuplé de mirages. Il se résume à quelques faits interprétés, assaisonnés de suppositions, d’omissions, d’inexactitudes et de mensonges. Mais du « gazage » odieux à Monaco pas un mot. Les censeurs ont toujours des pudeurs coupables quand les malfaisants ne sont pas ceux que l’on dit. La « vérité » sur les supporters niçois forgée par les journaleux parisiens, pour vendre du papier et dénigrer Nice, semble être l’un des éléments majeurs de cette cabale préparée depuis longtemps. 150e anniversaire de l’annexion oblige, on veut en haut lieu, mettre un bon coup sur la nuque de l’identité niçoise, en frappant ceux qui la défendent. Le système emploie toujours la même méthode : à défaut de pouvoir phagocyter, on brise. Pour paraphraser une locution célèbre : « Ne pouvant le corrompre, ils l’ont assassiné ». Mais le dossier d’accusation est si peu étayé, qu’une dissolution serait un déni de droit. 

La charge perfide du pouvoir parisien contre les supporters niçois est très grave, car c’est Nice qui est attaquée à travers eux. Et celui qui avant les élections se proclamait « Niçois jusqu’au bout des ongles » est dans le camp des assaillants. Les vrais Niçois en ont plus qu’assez de voir que tout ce qui de près ou de loin ressemble à l’identité niçoise est systématiquement effacé, nié, voire piétiné. Il se pourrait bien que les festivités du 150e anniversaire de l’annexion, moment culminant du processus anti-niçois, ne se déroulent pas comme l’espèrent les ennemis de Nice, car si l’on peut détruire une structure humaine, nul ne dissoudra jamais notre amour pour Nice. Ils ont ouvert les hostilités contre l’identité niçoise, ils persistent et signent, plus arrogants que jamais : nous leur répondrons comme il convient. Préparons nous donc à « fêter » le 150e anniversaire comme il convient ».    

le_parti_ni_ois_sur_facebook

08 avril 2010

Jeudi 8 avril 2010 - Communiqué du bureau politique Parti Niçois – Partit Nissart –

Parti_nicois_2_« Suite à la Déclaration de Genève, signée le 24 mars 2010, par M. Alain Roullier-Laurens Président du Parti Niçois, et M. Jean de Pingon, qui a été adressée aux puissances signataires du Traité de Paix de 1947, l’abrogation du Traité du Turin, du fait du non-respect par la France des dispositions impératives du Traité de Paix de 1947, est déjà une affaire internationale. La question écrite d’un député UMP aux ministères concernés, passée au journal Officiel, le prouve amplement.

-

-

Le combat pour la restauration des Droits de Nice et de la Savoie, entre dans une phase décisive. Nous demandons à toutes les Niçoises et à tous les Niçois, qui sont conscients que le destin de Nice est en jeu, de nous rejoindre. Le Parti Niçois a été fondé pour soutenir et promouvoir les Droits de Nice et rassembler les diverses sensibilités niçoises, hors de la politique française et autour de nos valeurs ancestrales. La société française se délite tous les jours davantage dans tous les domaines ; seule notre identité niçoise et la volonté de la défendre nous permettra d’initier le renouveau indispensable ; l’union est vitale, car le danger est  grand. Il est plus que temps de rejeter les partis français et leurs sous-produits locaux à qui l’on doit la situation actuelle ; les Niçois doivent s’unir hors de la politique française, verrouillée et servie par les médias. Nice doit être gérée par des Niçois, pour les Niçois et en fonction de ce que veulent les Niçois. Dans très peu de temps, le Parti Niçois, présentera ses lignes directrices, afin de préparer le grand changement dont Nice a un besoin plus qu’urgent ; depuis vingt ans, elle est l’otage des partis parisiens, qui l’étouffent, détruisent son identité, et nuisent aux intérêts des niçois. Le Parti Niçois réunira les énergies, les compétences et bonnes volonté, afin de mettre fin au saccage économique, moral, financier et culturel de notre Ville. »  

      

Posté par parti_nicois à 22:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 mars 2010

 

Pour nous contactez : 

e-mail : contact@partinicois.com

facebook : @parti.nicois

 

Posté par parti_nicois à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2010

Qui nous sommes

Le Parti Niçois (Partit Nissart) fondé en 2010 a pour but de défendre et de promouvoir les intérêts économiques, sociaux, culturels, patrimoniaux et environnementaux du Pays Niçois, comme défendre la reconnaissance du peuple Niçois et permettre la réappropriation des droits légitimes à l’auto-détermination auxquels les Niçois, comme tout peuple, ont droit.

Des bords la Méditerranée jusqu’aux plus éloignées des vallées, les habitants du Pays de Nice doivent pouvoir, sans interférence marseillaise et parisienne, être seuls à décider de leur avenir et se donner les moyens de pouvoir vivre et travailler localement et faire vivre cette terre qui nous a vus naître ou s’installer. Le Pays de Nice doit pouvoir profiter pleinement de la richesse produite qui finit,  bien souvent, uniquement dans les caisses de la région et de l’état en nous laissant les miettes.

Le Parti Niçois défend et soutient toutes les initiatives permettant au peuple  de reprendre en main son destin par la réappropriation de sa souveraineté, partielle ou entière, confisquée par  Paris et Marseille.

La première souveraineté à restaurer, est celle, régionale vis-à-vis de Marseille notre adversaire et rivale depuis toujours : quitter la région artificielle « Provence-Alpes-Côte-d’Azur » et briser les chaînes de la tutelle marseillaise pour permettre l’émergence d’une région propre au pays Niçois premier pas indispensable à son épanouissement, à son futur et nous permet d'exercer un contre-pouvoir face à la capitale.

Les partis nationaux traditionnels sont opposés à ce que les Niçois puissent reprendre en main leur destinée et avoir leur mot à dire sur ce qui se fait chez eux. Ils sont tous à des degrés divers des jacobins et par conséquent tournés exclusivement vers Paris. Ils souhaitent le maintien de ce centralisme parisien qui abandonne les zones rurales, brade notre patrimoine, nous confisque nos infrastructures ou institutions, nous prive du peu d’autonomie dont nous disposons et fait obstacle à la pérennisation et la transmission de notre identité et de notre langue. Ce même centralisme qui par sa sacro-sainte devise d’une « République une et indivisible » cache un système dépassé, plongeant la France et Nice dans le formol par un véritable déni de démocratie.

Le Parti Niçois se veut être un rassemblement des Niçoises et Niçois de tout milieu, de la société civile, ayant comme seule ambition de faire vivre leur territoire en s’affranchissant de l’éternel clivage idéologique des partis parisiens divisant les Niçois comme dans d’autres régions :

- Nul besoin d’idéologie pour gérer une ville ou un territoire à taille humaine comme  le Pays Niçois.

- Nul besoin d’être étiquetés politiquement pour vouloir la sécurité pour tous, défendre les libertés individuelles, défendre les intérêts des travailleurs ou encore protéger l’environnement et la qualité de vie.

Le Parti Niçois, c’est l'unique alternative à ce système centraliste éloigné de nos problèmes et décidant à notre place, nous sommes résolument tourné vers l’avenir pour le seul bien-être de nos concitoyens au contraire des partis jacobins passéistes, volontairement immobilistes pour leur propre intérêt.

Nous allons dans le sens de l’histoire et dans la dynamique du réveil des peuples qui un peu partout en Europe sortent de la léthargie dans lequel les états-nations artificiels les avaient plongés. Niçoises, Niçois ne laissez plus les autres dicter votre conduite, reprenez votre destin en main !

prototype nouveau logobis11