Pourquoi la France n’est ni “une” ni “indivisible”!

Nous vous partageons cette excelettente analyse de Roccu Garoby (Président de l’Alliance Libre Européenne Jeune) suite à la victoire des nationalistes corses aux régionales de 2015 et la réaction des jacobins depuis, tirant à boulet rouge sur la Corse.

 

« Depuis la victoire des nationalistes en décembre dernier, il n’y a pas un jour qui se passe sans qu’un journaliste, un chroniqueur, un élu, voire un premier ministre nous rappellent en boucle le dogme prophétique des jacobins: la “République est une et indivisible”. Sauf que c’est faux, preuves historique et juridique à l’appui!

“Une”? Vraiment?

Il suffit de prendre l’exemple du Concordat d’Alsace-Moselle, du Statut spécifique du Fenua (Polynésie Française), de celui de la Kanakie (nouvelle Calédonie), des écoles bilingues Diwan (breton-français), des ikastolas (basques-français) ou des calandreta (occitan-français), du Statut de la Collectivité Territoriale de Corse (bien qu’en “métropole”) pour prouver que la France n’est pas “Une” mais multiple et diverse! Et d’ailleurs, on est en droit de se poser la question : « Comment un jacobin, comme Christophe Barbier, peut-il accepter, au nom de “l’unicité de la République”, de financer, par ses impôts, le salaire d’un prêtre, malgré la loi sur la laïcité de 1905?

Comment un jacobin, comme Jean Luc Mélenchon, peut-il accepter, au nom de “l’unicité de la République”, de subventionner, par ses impôts, le financement d’écoles qui enseignent dans une autre langue que celle expressément nommée dans l’article 2 de la Constitution française? Comment un jacobin, comme Florian Philippot, peut-il accepter, au nom de “l’unicité de la République”, que le reo ma’ohi (ensemble des langues parlées au Fenua) soit mis au même niveau juridique que le français (co-officialité)?

Comment un jacobin comme Jean Pierre Chevènement peut-il accepter, au nom de “l’unicité de la République”, que le droit coutumier kanak (droit civil dérogatoire pour la Kanakie) s’applique, dérogeant au droit français? Si tous ces particularismes existent, c’est bel et bien parce que la France n’est pas “Une” mais multiple et diverse.

“Indivisible”? Vraiment?

Comment peut-on parler d’indivisibilité quand l’Histoire de la France est marquée par l’annexion (de gré ou de force) ou la perte de territoires? Si on considère que la France existe depuis le XIIIème siècle (naissance de l’expression “Roi de France”), sur les 800 dernières années, difficile de voir une quelconque immuabilité des frontières françaises. Au mieux, on peut définir un territoire central (un immense Bassin parisien) qui est de façon quasi permanente sous contrôle de la France, mais sinon les autres territoires ont eu une autre Histoire, tantôt française, tantôt non française. Selon le point de vue d’où on se place, la Corse, la Savoie, le pays niçois, l’Alsace ou d’autres territoires ne partagent ou ne subissent l’Histoire de la France que depuis peu de temps, et encore cela fut, le plus souvent, du fait de conquêtes sanglantes, dirigées contre des peuples vivant pacifiquement sur ces territoires.

Se pose là aussi la question ! Que dit Christophe Barbier du processus d’indépendance en Kanakie? Accepter que puisse se tenir un référendum sur l’indépendance de la Kanakie, c’est accepter potentiellement que l’indépendance d’un territoire de la “République une et indivisible” soit possible! Il faut donc envoyer l’armée pour, non pas truquer le référendum, ça la France le fait déjà, mais pour interdire la démocratie, comme il souhaite le faire en Corse!

Enfin, que disent les jacobins à propos de l’Algérie? Après tout, pendant la période coloniale l’Algérie était “départementalisée” et il y avait 3 départements français. J’imagine que Jean Luc Mélenchon et Florian Philippot demandent, à l’unisson, que les numéros de département 91, 92 et 93 soient repris à l’Essonne, les Hauts de Seine et la Seine Saint Denis pour être rendus aux départements d’Alger, d’Oran et de Constantine! “L’Algérie française”! N’était-ce pas le cri de rassemblement des défenseurs de “l’unicité et de l’indivisibilité” de la République il y a 50 ans? La France n’a-t-elle pas commis, en Algérie et au nom du sacro-saint dogme jacobin “la République est UNE et IN-DI-VI-SI-BLE”, d’ignobles exactions pour lesquelles elle ne s’est toujours pas excusée, ce qui devrait la rendre un peu plus humble aux yeux de l’Histoire et des valeurs qu’elle prétend défendre dans le monde.

Mais revenons-en aux faits : l’indépendance des “départements” algériens et le processus d’indépendance en Kanakie sont la preuve que la France est divisible pour la simple et bonne raison que les valeurs démocratiques et les droits de l’Homme sont supérieurs à la “République” et non l’inverse comme le profère l’Ayatollah du jacobinisme français, Christophe Barbier! Les jacobins sont à la France ce que les intégristes sont à la religion, des dogmatiques avec qui le dialogue est impossible car ils pensent détenir la “Vérité”, sous entendu supérieure à tout choix démocratique. En cela, le jacobinisme est le cancer de la démocratie!

L’histoire et la géographie sont têtues, n’en déplaisent aux Mélenchon, Philippot, Chevènement ou autre Barbier, ou encore au Conseil constitutionnel, il n’existe pas “un” peuple en France mais bel et bien des nations et des peuples qui vivent en France. Soit la France les reconnaît et les défend soit, légitimement, ces peuples et nations, niés par le centralisme français, prendront, à terme, définitivement et démocratiquement le large.

A bon jacobin, salut! »

Victoires historiques des Corses et des Martiniquais !

victoire nationalistes corsesLe Parti Niçois / Partit Nissart se félicite des victoires historiques des nationalistes corses de Pè a Corsica et des indépendantistes martiniquais ! Celles-ci s’inscrivent dans le sens de l’Histoire, en marche, un peu de partout en Europe reste l’exemple à suivre pour les l'ensemble des peuples !

Nous saluons l’entente entre les différents mouvements corses qui ont pu permettre cette victoire, condition indispensable afin de contrer les partis jacobins et première étape pour la reconquête des droits inaliénables à l’auto-détermination des peuples annexés.

Vive la Corse, vive la Martinique ! Issa Nissa !

Attentats de Paris, message du Parti Niçois

Le Parti Niçois adresse toutes ses condoléances aux familles des victimes de la série d’attentats ayant frappé Paris hier vendredi 13 novembre 2015. Nous avons également une pensée à nos compatriotes Niçois expatriés à Paris par obligation professionnelle et à leurs familles inquiètes pour eux.

Le Parti Niçois ne fera aucun autre commentaire ni ne réagira à chaud sans avoir toutes les informations en main, l’heure n’est ni aux commentaires ni aux spéculations, mais au recueillement et à la solidarité envers le peuple de Paris et aux Niçois expatriés.

Communiqué du Parti Niçois suite aux propos de Dominique Estrosi-Sassone sur les langues régionales :

logo pn

Communiqué du 11/08/2015.

Dans un article du Nice-Matin paru le 11/08/2015 relatif à la langue Niçoise et à la charte des langues régionales, nous pouvons lire la réaction totalement édifiante de Mme Dominique Estrosi-Sassone :

Pour la Sénatrice, mettre à pied d’égalité dans la constitution les langues régionales et le français reviendrait à « donner des droits spécifiques à une minorité » qui pour elle serait synonyme « d’inscrire le principe de communautarisme »  dans la Constitution !

Mme Estrosi-Sassone rejoint donc les thèses du  Front National qualifiant déjà de « communautaristes »  toute personne défendant les langues et les identités régionales et locales ! Elle ose même aller plus loin en mettant en avant l’illusoire unité nationale : les langues régionales seraient un facteur de division de « la Nation » en faisant un dangereux parallèle avec les attentats terroristes survenus en France laissant sous-entendre que les langues régionales feraient le jeu de Daesh en sapant « l’unité nationale ». Voilà donc les défenseurs de l’identité niçoise devenus des complices de terrorisme !

Le  Jacobinisme est un terrorisme d’état (inventeur du mot « terroriste » puisqu’il désignait à l’origine les partisans de la « Terreur ») à l’instar de Daesh ( rasant les sites antiques mésopotamiens) qui  a tout fait depuis la Révolution pour  littéralement  annihiler l’identité des peuples ( à commencer par les langues que l’abbé Grégoire chercha absolument à éradiquer) que « la Nation » a annexée « par la force et la fraude » comme le dit si bien Garibaldi concernant celle de Nice en 1860 !

Pour conclure, Mme Estrosi-Sassone essaye de tempérer ses propos en disant que les langues régionales et locales sont une richesse et font partie du patrimoine mais cette « reconnaissance doit s’arrêter là. Aller plus loin ne serait pas raisonnable » en rappelant que l’on doit « apprendre à se sentir d’abord français ». En clair faisons du folklore mais n’allons pas plus loin et surtout continuons à nier l’Histoire et l’existence des peuples distincts avec des droits spécifiques (un peu comme Manuel Valls niant l’existence du peuple Alsacien) alors que la Ière République reconnut l’existence « du peuple souverain du Comté de Nice ».  Ce qui n’est pas raisonnable c’est le commentaire de Mme Estrosi-Sassone,  réaction typique de l’ensemble des jacobins de tout bord montrant leurs inquiétudes face au réveil des peuples s’amorçant un peu partout en Europe où l’autonomie  est la norme.

 La France montre qu’elle ne veut absolument pas se remettre en cause, continue de défendre avec obstination son système archaïque alimentant elle-même les séparatismes ! En réalité les seuls à menacer « l’unité nationale » ceux ne sont pas les « méchants défenseurs des identités régionales » mais bel est bien les jacobins eux-mêmes dans leurs aveuglements centralistes à aller constamment contre le vent de l’Histoire…

 

estrosi sassone

 

Entretien avec Julien Llinares, président du Parti Niçois

Julien Llinares, président du Parti Niçois depuis la disparition de son président-fondateur Alain Roullier-Laurens, à accordé un long entretien au site Païs Nissart où il revient sur plusieurs sujets comme l'aéroport, la prison, la plaine du Var, la réforme territoriale mais aussi les départementales exposant son analyse sur le danger du Front National pour l'identité niçoise.

1-      L’après Alain Roullier-Laurens

2-      Les sujets d’actualité sur Nice

3-      Le paysage politique local

4-      Elections départementales et danger du FN

5-      Réforme territoriale et région niçoise

6-      La France post-attentat.

Posté par parti_nicois à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

ieu sieu charlie

Posté par parti_nicois à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Municipales 2014: Précision du Parti Niçois - Partit Nissart

Parti_nicois_2_1« Suite au ralliement de Mr Gilles Zamolo, qui fut candidat du Parti Niçois-Partit Nissart lors des élections cantonales de 2011, à la liste Bettati-Kandel-Concas et afin d'éviter tout malentendu notre bureau politique tient à préciser que, par le fait qu'il ne fasse plus partie de nos adhérents, la démarche de Mr Zamolo est strictement personnelle et n'engage en rien ni le Parti Niçois ni la LRLN.

Le Parti Niçois communiquera ultérieurement sa position concernant l'élection municipale. »

Fin de communiqué

 

Communiqué du Parti Niçois - Partit Nissart

Parti_nicois_2_1Suite à l'article paru dans l'édition du 27 janvier 2014 concernant le décès de Mr Alain Roullier-Laurens, nous souhaitons apporter quelques rectifications à des informations erronées...

Mr Roullier-Laurens étant né le 18 septembre 1946 avait donc 67 ans et non pas 70.

Le Parti qu'il présidait se nomme le Parti Niçois- Partit Nissart et non le parti de Nice.

Quand à l'incompréhension de Mr Peyrat concernant "son éloignement pour des raisons qu'il ne s'explique pas" , Mr Roullier-Laurens avait largement communiquée sur nos Médias internet qui est, nous le rappelons une fois de plus, l'alliance lors de la cantonale de 2011 avec Nissa Rebela.

Concernant les obsèques de Mr Roullier-Laurens, nous informerons prochainement le Peuple Niçois quand la date définitive sera fixée.

Fin de communiqué

Disparition d'Alain Roullier-Laurens

Parti_nicois_2_1Le Parti Niçois/Partit Nissart et ses sympathisants ont l'immense douleur et tristesse de vous faire part du décés de son président, Alain Roullier-Laurens.

Posté par parti_nicois à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Vœux du Président du Parti Niçois/Partit Nissart - 10 janvier 2014

Parti_nicois_2_1 « En ce début d’année, j’adresse tous mes vœux à nos adhérents, sympathisants, et à toutes les Niçoises et les Niçois. Il est très probable que cette année sera difficile, et je souhaite que toutes et tous, en particulier les plus faibles, ne voient pas leur situation se dégrader. Ce sera également une année importante pour Nice, car nous aurons à élire une nouvelle municipalité ; j’espère que les électeurs sauront prendre les véritables intérêts de Nice et rejetteront l’extrémisme qui ne donne que des fruits amers. Candidat à cette élection, croyez bien que j’agirai au mieux pour que notre Ville redevienne comme nous l’avons aimé. Alain Roullier-Laurens »